Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2008

Quand et où ça se passera

France Culture

31 août Dimanche 23h30 - minuit

Ça rime à quoi

Par Sophie Nauleau

Réalisation  :  Patrick Molinier

Attaché de production : Thierry Beauchamp

Musique : Tin Hat Trio, « Compay » par Carla Kihlstedt, Book of Silk.

Chanson : Thomas Jules, « Sais-tu faire le poète sans les mains », Powête.

Invitées :

Florence Noël

Jeune femme qui hante le net poétique depuis l’origine.  Son site baptisé L’âme de fond

présente des poèmes qui n’auraient pas à rougir d’être sur beau papier  - tels « J’ai mère », « Ça n’a que peu de poids » ou encore « Haleine »…

 

Valérie Rouzeau

Dite « oie rêve à l’azur »  la poétesse de Pas revoir, Neige rien et Va où,  qui joue des anagrammes de son nom comme des assonances,  dit « Apothicaria » et d’autres poèmes inédits. 

Valérie Rouzeau est née en 1967, elle vit à Saint-Ouen. Elle a publié une douzaine de livres de poèmes dont Pas revoir (le dé bleu, 1999) ; Va où (le Temps qu’il Fait, 2002) ; Apothicaria (Wigwam, 2007) et Mange-Matin (l’idée bleue, 2008). Elle est par ailleurs traductrice de Sylvia Plath dont elle a fait paraître Arbres d’hiver / La Traversée en Poésie/Gallimard (1999 avec Françoise Morvan & Sylvie Doizelet) ainsi qu’une monographie aux éditions Jean-Michel Place : Un Galop infatigable (2003). Elle a également traduit la biographie que Diane Middlebrook a consacré au mariage de Sylvia Plath et Ted Hughes, Son mari (Phébus, 2006) et un choix de textes du photographe Duane Michals pour les éditions Robert Delpire (2008).