Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2009

le palimpseste de la mémoire est indestructible

 

Le palimpseste de la mémoire est indestructible, ce n'est pas moi qui le dit, ni Pierre Ménard, qui anime la revue numérique (textes, images, sons) d'Ici là, mais Charles Baudelaire, dans Visions d’Oxford, in Les Paradis artificiels.

Phrase tiroir, prétexte à se lancer dans une création sur la mémoire, ses traces, ses effacements, ses recommencements.

Parmi de nombreux autres auteurs, photographe, créateurs visuels, j'y contribue pour une nouvelle poétique mettant en scène trois moments de la vie de Mareke et de son amie....

"

Septembre 3, jour feule, vent sud-ouest

Là bas, un rideau de pluie enflamme l’air, son épaisseur, sa consistance brunâtre qui stagne, depuis l’aube, sur le lointain des champs. Il ondule, sorte de serpent issu d’une mythologie de Chine, mais d’une Chine sans gloire et sans ancêtres. Ou d’un fantôme de Chine. Ou de son encre, tout simplement. Ca m’hypnotise.

Je suis attendue ici, c’est très différent que d’être dans la situation de celle qui attend. Il pourrait y avoir ce quelque chose, dans l’urgence ou qui presse. Mais je suis captivée par l’onde à mi-hauteur entre méandre et menace. Mes bras cuisent à feu vélin, tannés et pelés de sécheresse. Tout l’été stationne avec moi, s’en allant alors que j’arrive. A ma rencontre, la fâcherie d’un ciel en automne, déjà.

Mareke apparaît (...)"

pour consulter le Sommaire du numéro :

http://www.publie.net/tnc/spip.php?article256

pour lire les 25 premières pages à feuilleter librement ci-dessus et pour lire la suite du texte et ceux des nombreux autres auteurs téléchargement texte intégral plus fichier audio (48 Mo) proposé à 5,50 euros. sur publie.net.

http://www.calameo.com/books/000006041b6e09c95531d

 

 

16/07/2009

Les verdoyants prés liminaire de Pierre Ménard

Ces derniers jours ont été le lieu d'exploration d'autres lieux et notamment du peut-être futile - aux regards des siècles et des âges qui roulent leur bosse sur notre terre - mais néanmoins amusant dans son concept "Twitter" (traduisez "gazouillis", mes oiseaux). Twitter permet de s'abonner à des mini news -impressions, -humeurs alimentées par des personnes de votre choix et lorsqu'il y a choix, il y a nécessairement possibilité d'écrémage, de découverte, etc... Vous pouvez donc suivre des personnes plus ou moins influentes dans leurs domaines de pensée ou de "veille". Vous pouvez aussi voyager de liens proposés en lieux de réflexion ou de contemplation, le tout sous-tendu par une très grande réactivité à ce qui "se passe" sur le Net.

Tout lieu (réseau?) sur le Net fonctionnant avec ses propres règles accueille aussi ses propres groupements spontanés de gens et la récolte -cueillette? - de découvertes ainsi va bon train.

Découvert donc, entre autres merveilles avec lesquelles je vous reviendrai plus tard, Pierre Ménard,qui tient une constellation de sites de qualité sous l'intitulé Liminaire, tout à la fois blog, blog audio, wiki d'écriture en écho, news, lieu de sa propre créativité ou netvibes portail vers ces différents fils consacrés à l'écriture qui se dit, se confronte, s'illustre, se revendique, milite et rêve.

J'ai participé à la dernière consigne postée sur son wiki Marelle, "lieu d'incitation poétique". Et ce fut un plaisir d'être incitée ainsi...

De ce monde de référence, de ces percussions de rencontres, de personnes, de voix, Pierre Ménard est le chef d'orchestre, l'incitateur...

"Pierre Ménard travaille essentiellement sur ordinateur, qu’il utilise comme moyen d'archivage, mais aussi comme instrument de recherche et de composition poétique. L’écriture au défi des nouvelles technologies. Le web est à la fois un lieu d’expansion créative et d’enrichissement potentiel d’expériences de langage, mais c'est également un lieu d’appauvrissement et d’entropie de ces mêmes expériences."

S'il faut tenter de définir le point commun de ces expérimentations, ce qui peut les réunir, c'est peut-être la tentation de faire exister l'écriture, la création par tous les moyens, dans un éclatement permanent de tous les formalismes.
Travailler toujours plus loin dans la rupture, en tentant de débrider nos représentations du réel. S’ouvrir à d’autres champs que la littérature, présenter à travers des procédés générateurs communs au texte, à l'image et au son : donner à voir le travail du langage, à le figurer sur la page, faire entendre le travail du son, donner voix au chapitre, montrer le travail de l'image, à travers la photographie et le cinéma.
Il s'agit de faire surgir, de révéler, ou du moins de laisser soupçonner la possibilité de quelque chose qui sort du vraisemblable qui parvient à s'imposer largement comme la réalité. L'activité qui consiste à mettre en œuvre ce type de procédures, j'ai décidé de l'appeler : PoésieRéalité."

Passants, passantes, je vous invite chaleureusement à visiter ces lieux tous marqués par un goût sûr et une créativité cohérente !

 

MARELLE veut relever le défi d'une création sur internet en y proposant un atelier d'écriture. Pas question d'y apprendre à écrire. C'est plutôt un lieu de création et d'expérimentation ouvert à tous. Une Zone d'Activité Poétiqueà diffusion permanente.

 

MARELLE RADIO Des lectures de textes, des enregistrements, toute l'actualité de la poésie, des inédits d'auteurs, de la poésie sonore, des travaux en cours : Sons, remix et Cie.

 PAGE 48 Une série de lectures de différents livres, mais une seule page, toujours la même, la page 48, comme autant de pages arrachées à ses livres de chevet, ses ouvrages de référence, et d’autant de pages originales.

 

BLOC-NOTES Journal de création, bloc-notes poétique, photographie, critique de livres et lectures versatiles.

12:09 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : littérature, poésie, liminaire, pierre ménard, marelle, twitter |  del.icio.us | |  Facebook | |  Imprimer | |