Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2009

Petit dégradé de lumière sur mosaïque d'herbe haute

Plaisir d'offrir en cette saison où l'hiver resserre son étreinte tout contre nos épaules. Geste que j'aurai longtemps hésité à faire car souvent, la poésie offerte est vue comme une poésie sans valeur. Dans notre monde où même une belle fête de Noël se monnaye, offrir du beau, gratuitement, mais surtout sans se soucier de perdre une opportunité de se faire valoir mieux, cela n'a pas bonne presse.

Le foie gras que le supermarché va m'offrir ce WE à l'achat de 50 euros de courses, sera-t-il moins bon que celui que je dégusterai après avoir fait sonner et trébucher ma précieuse monnaie? Je n'en sais rien, à vrai dire... Le plaisir de l'homme vient parfois plus de l'idée du goût que du goût lui-même... Sans doute est-ce pour cela que j'aime tant ce film de Jaoui "Le goût des autres".

J'offre à la lecture ce recueil, comme je l'ai toujours fait, depuis que je suis sur le net. C'est ainsi, différemment, mais avec justesse, que je vous ai rencontré amis, lecteurs, artistes, vivants, hommes et femmes sensibles.

Bien sûr, un jour, j'aimerais le tenir en main dans du beau papier crème, cartonné, illustré peut-être de quelques oeuvres d'artistes...

Mais que saurais-je alors de votre plaisir de lecture? D'ici là, je vous offre ces quelques fragments de vies, vies songées, vies rêvées, vies solaires ou vies cendreuses. Ce qu'on offre, on le perd rarement, ou jamais. On le gagne, toujours.

 

 

Allez aussi consulter ce très beau recueil mis en ligne par l'artiste et poète Nicolas Vasse, aux multiples talents.

"Grande cavale par sous-bois ténus par la peur des regards cachés vautrés dans le murmure des branches alors l’évasion par la fureur d’être là quoiqu’il puisse survenir d’affreux dans le destin de toute façon devant ou derrière déjà."

"Assis perdus dans une écoute buvant myriades et lait d’ours comme ivrognes de cieux descendus nous apercevions des marches de mousse un peu glissantes et sur lesquelles semblaient se hisser de petites crêtes d’amertumes bien particulières. "

 

 

12:09 Publié dans publication | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : calaméo, poésie, florence noël, nicolas vasse, recueil, ... |  del.icio.us | |  Facebook | |  Imprimer | |

21/11/2009

le palimpseste de la mémoire est indestructible

 

Le palimpseste de la mémoire est indestructible, ce n'est pas moi qui le dit, ni Pierre Ménard, qui anime la revue numérique (textes, images, sons) d'Ici là, mais Charles Baudelaire, dans Visions d’Oxford, in Les Paradis artificiels.

Phrase tiroir, prétexte à se lancer dans une création sur la mémoire, ses traces, ses effacements, ses recommencements.

Parmi de nombreux autres auteurs, photographe, créateurs visuels, j'y contribue pour une nouvelle poétique mettant en scène trois moments de la vie de Mareke et de son amie....

"

Septembre 3, jour feule, vent sud-ouest

Là bas, un rideau de pluie enflamme l’air, son épaisseur, sa consistance brunâtre qui stagne, depuis l’aube, sur le lointain des champs. Il ondule, sorte de serpent issu d’une mythologie de Chine, mais d’une Chine sans gloire et sans ancêtres. Ou d’un fantôme de Chine. Ou de son encre, tout simplement. Ca m’hypnotise.

Je suis attendue ici, c’est très différent que d’être dans la situation de celle qui attend. Il pourrait y avoir ce quelque chose, dans l’urgence ou qui presse. Mais je suis captivée par l’onde à mi-hauteur entre méandre et menace. Mes bras cuisent à feu vélin, tannés et pelés de sécheresse. Tout l’été stationne avec moi, s’en allant alors que j’arrive. A ma rencontre, la fâcherie d’un ciel en automne, déjà.

Mareke apparaît (...)"

pour consulter le Sommaire du numéro :

http://www.publie.net/tnc/spip.php?article256

pour lire les 25 premières pages à feuilleter librement ci-dessus et pour lire la suite du texte et ceux des nombreux autres auteurs téléchargement texte intégral plus fichier audio (48 Mo) proposé à 5,50 euros. sur publie.net.

http://www.calameo.com/books/000006041b6e09c95531d