Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2012

Au début mes yeux sont pauvres

 

au début mes yeux sont pauvres

 

reflués comme dans

 

la marge

 

pèlerins soucieux de cuir

 

entre le sol et  la soul

 

rebutés de ses dehors qui flottent

 

tout vert au vent

 

 

 

                               au début  mes yeux sont

 

organes                               et non                                         vue

 

et me meurent  

 

                                       (forêt  magicienne

 

ou

 

jardin d’OS ? )

 

                               et me murent

 

dans le début de toute vision

 

rustrel, sentier

 

 

                (extrait de Pavane pour une nebbia)

 

20:08 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (1) |  del.icio.us | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/07/2012

piler le chardon bleu

 

                                                              piler le chardon bleu

un peu de gomme arabique

aile de choucas frotté aux herses

des pinèdes

 

l’orage a dit la messe

                   le sol mange des larmes plein les mains 


422186_3739983741570_341551488_n.jpg




22:14 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  del.icio.us | |  Facebook | |  Imprimer | |

23/07/2012

Entre eux

 

entre eux

 

peut-être un corps

 

celui – algue – d’une danse

 

d’un délit d’inquiétude

 

parmi leurs pas dévorés de soleil

 

entre eux l’éphémère tierce

 

une esquisse de volte

 

l’inverse amour

 

cet espace

 

mal nourri de chairs

 

10:06 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (1) |  del.icio.us | |  Facebook | |  Imprimer | |