Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2012

Entre eux

 

entre eux

 

peut-être un corps

 

celui – algue – d’une danse

 

d’un délit d’inquiétude

 

parmi leurs pas dévorés de soleil

 

entre eux l’éphémère tierce

 

une esquisse de volte

 

l’inverse amour

 

cet espace

 

mal nourri de chairs

 

10:06 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (1) |  del.icio.us | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Merci pour cette prose, et bonne continuation pour ton blog il est génial! :)

Marie.

Écrit par : caf.fr | 23/07/2012

Les commentaires sont fermés.