Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2011

la rose et le mystère

 

peindre  dans l’oscillation des bras

du balancier, des courbes feutres

déploiement                           ailier

nous volons raconte l’ombre

nous chutons sourit

l’invisible                               sursaut

 


 

*

 

 

comprenez- moi                 je laisse à ceux

qu’encombrent ces fils

l’art minimal d’être le pantin

d’un souffle                        qu’agite

la silhouette des décombres

 

*

 

poésie,florence noël,rose,mystère,crépuscule


 

Alors la nuit couche son bec

dans l’herbe   sa nuque requiert

du moindre

la rose

et le mystère

 

*

 

 

 

demain c’est demain que déjà

faut-il   falloir

fut-il   valoir

vaut - il faillir

faille  

révérence du pressenti

18:57 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : poésie, florence noël, rose, mystère, crépuscule |  del.icio.us | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

un bien petit signe,
je me faufile avec plaisir entre tes mots...

Écrit par : pierre gaudu | 15/07/2011

petit signe qui me fait bien plaisir pour ces mots surfilés de ta visite

Écrit par : florence Noël | 15/07/2011

Les commentaires sont fermés.