Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2010

Deux publications récentes : Revues Incertain Regard et D'Ici là n°5

Ces dernières semaines, deux de mes contributions ont été publiées dans des revues numériques. Etrangement, on ne peut faire plus différent comme lignes éditoriales.

La première Incertain Regard se consacre à la poésie principalement, publiant une dizaine d'auteurs dans une mise en page sobre, illustrée sporadiquement d'oeuvres d'un artiste. Qualité dans la sélection, écritures marquantes font son empreinte des les deux premier numéro 0 et 1.

D'Ici là, de Pierre Ménard, revue numérique payante diffusée via le site Publie.net est une revue volumineuse, à thème, comportant plusieurs dizaines d'auteurs, poésie, instantanés, récits, nouvelles. les photographies et oeuvres graphiques y sont intimement intriquées ainsi qu'une bande son en mp3. Revue qui exploite résolument la veine numérique avec tout son potentiel.

dicila5.jpg


Dans Incertain Regard, trois textes issus d'un recueil inédit "Survenir soif", avec un choix parmi les plus difficiles, à mon sens. Une sélection qui m'a fait d'autant plus plaisir.

Voici une présentation de sa revue par Hervé Martin :

La revue Incertain Regard a été créée en 1997 dans le but de diffuser de la poésie contemporaine et avec ce désir de s’adresser à des lecteurs, parfois amateurs d’une poésie non contemporaine, pour montrer que la poésie d’aujourd’hui n’a parfois rien à envier à celle d’hier. C’est dans cet esprit que la revue a proposé la lecture des poètes Yves Bonnefoy, Marie-Claire Bancquart, Benoît Conort, Jacques Dupin, Marie Etienne, Patrice Delbourg, Guy Goffette, Gérard Noiret, Maurice Regnaut et Paul-Louis Rossi.

La revue fut rapidement accessible à l’adresse de son site Internet (http://www.incertainregard.fr)  où elle fut reproduite simultanément à l’édition papier. On peut aujourd’hui y lire l’ensemble des poètes qui furent édités ainsi que des notes de lectures de livres et de revues de poésie.

Après une existence de 5 ans achevée en 2002 avec 13 numéros papier et une présence continue sur internet, la revue Incertain Regard paraît à nouveau, aujourd’hui. Une nouvelle parution semestrielle, numérique uniquement, qui se limitera à l’édition de poèmes et à des œuvres picturales autour du visage.

Certes moins tangible qu’une impression sur papier et dépourvue d’un acte d’adhésion fort comme l’abonnement ou l’achat de la revue, l’édition virtuelle gratuite sur internet a aussi ses vertus. Elle nécessite peu de moyen financier pour diffuser de la poésie et permet de toucher un potentiel de lecteurs souvent bien plus large que celui d’une diffusion classique et nationale. En moyenne, depuis ce début d’année 2010, Incertain Regard a reçu la visite de plus de 2000 visiteurs différents provenant d’une cinquantaine de pays.

La revue souhaite continuer à proposer une large palette d’écriture témoin d’une poésie que la beauté, le rythme, la sonorité, l’étonnement, la singularité, le jeu… peuvent faire émerger aux regards des lecteurs. Des écritures nourries à la diversité de singularités individuelles.

Les poèmes qui sont édités aujourd’hui sont lus par un comité de lecture composé de Jean-Paul Gavard-Perret, de Cécile Guivarch et de moi-même. Les poèmes doivent être adressés par courriel à incertainregard@wanadoo.fr.


Hervé Martin

 

 

Dans D'Ici là #5, une micro-nouvelle répondant à la thématique de "Le coeur est voyageur l'avenir est au hasard" qui sous-tend ce numéro. Pour moi, un des rares occasion de diffuser de la prose et de sortir de mon cantonnement en poésie.

 

 

 

 

12:15 Publié dans publication | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : d'ici là, incertain regard, poésie, nouvelle, revues, numérique |  del.icio.us | |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.