Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2010

Cheminer dans ma ville, page ouverte à Brigitte Célerier

J'accueille aujourd'hui sur Pantarei, dans le cadre des vases communicants, Brigitte Célerier du blog Paumée

Brigitte parcourt la ville d'Avignon, ses ruelles, ses ombres et ses lumières tous les jours. De doux spleens en éblouissements, de mises en abyme poétique dans des reflets de vitrines à des chroniques de spectacles et concerts, on voyage tous les jours dans la tendresse des lieux et la force du regard qu'elle porte sur toute chose. Je suis particulièrement heureuse de la recevoir ici, tandis qu'elle me reçoit chez elle. A la fin de ce billet, parcourez la liste des autres participants aux vases communicants : visitez ces blogs, ces lieux hospitaliers, vous ferez cinquante découvertes magiques. Mais si vous avez raté quelque chose, Brigitte aura certainement fait un petit aperçu sur son site, car lectrice affamée, elle est la garante la plus fidèle de ces échanges.

 

*


 

 

DSC03022.jpg

 

 

Cheminer dans ma ville, corps las soutenu – sentir les murs si proches, amicaux, et l'air enserré , son existence où je me coule – être un bloc qui avance, muscles, air, sensations -  marcher dans la douceur de l'ombre, les yeux tirés vers ce brouillard clair, le soleil, plus loin comme un but – sentir que me vient petite allégresse, le souvenir d'une chanson, les premiers vers de Villon, mon refrain de vie.

 

 

DSC03028.jpg

 

 

Et si la fin  n'est pas visible, et si l'idée de soleil s'en est allée, si c'est boyau sans espoir de lumière, être halée par le sentiment de l'avancée, ou, cerveau mort ou engourdi, par le souvenir que les jambes ont de ce temps où la marche était plaisir, pur, total, sans entrave, et pour s'aider penser sa marche, se la raconter, parfois se permettre une plainte, juste pour meubler, et se le dire en mots bien choisis, se moquer de soi, ou n'être que l'attente du bout de la rue, et puis de la suivante, en espérance.

 

DSC03030.jpg

 

J'avance, sensualité des pierres usées, martyrisées par trop dure vie, trop dure et trop longue, mon besoin de les toucher, de caresser leurs blessures, perversité ou  fraternité, élan arrêté,

 

29 6 8 d.JPG

 

 

j'avance, et la fulgurance d'une lumière, par une brèche, un mur écroulé, l'ouverture d'un enclos, une maison petiote , un carrefour,

 

 

DSC03031.JPG

 

j'avance, objets ou statues, douce vie figée, en accord avec verdure ou ciel, conversation muette,

 

 

DSC03036.jpg

 

j'avance, dans le plaisir renouvelé, toujours différent, de la mouvance, dans le creux de la Peyrolerie, du colossal contrefort, glissant sur la gigantesque tour, contre le rocher, et je m'enfonce sous sa danse avec les murs affrontés, sidération fugitive et persistante, niant toute habitude.

 

15 9 7 cc(2).JPG

 

Brigitte Célerier

 

Vases communicants d'avril :


Kouki Rossi http://www.koukistories.blogspot.com et Luc Lamy http://www.luclamy.net/blog
pendant le week-end
http://www.pendantleweekend.net/ et ruelles http://ruelles.wordpress.com/
Jean Prod'hom
http://www.lesmarges.net/ et Juliette Zara http://enfantissages.free.fr/
Mariane Jaeglé
http://mariannejaegle.over-blog.fr/ et Anthony Poiraudeau http://futilesetgraves.blogspot.com/
Cécile Portier
http://petiteracine.over-blog.com et Loran Bart http://leslignesdumonde.wordpress.com/
Christophe Sanchez
http://fut-il-ou-versa-t-il.blogspot.com et Murièle Laborde Modély http://l-oeil-bande.blogspot.com
Christine Jeanney
http://tentatives.eklablog.fr et Kathie Durand http://www.minetteaferraille.net/
Sarah Cillaire
http://sarah-cillaire.blogspot.com/ et Anne Colongues http://aout-en-attendant.blogspot.com/
France Burguelle Rey
http://france.burghellerey.over-blog.com et Eric Dubois http://ericdubois.over-blog.fr
Fleur de bitume
http://promenadedunefleur.blogspot.com/ et chez Jeanne http://chezjeanne.free.fr/
Mathilde Rossetti http://matro7isoupirail.blogspot.com et Lambert Savigneux http://aloredelam.com
Antonio A. Casilli http://www.bodyspacesociety.eu/ et David Pontille http://www.scriptopolis.fr/
RV.Jeanney
http://rvjeaney.wordpress.com Jean-Yves Fick http://jeanyvesfick.wordpress.com
Brigitte Giraud
http://paradisbancale.over-blog.com/ et Dominique Hasselmann http://dominiquehasselmann.blog.lemonde.fr/
Guillaume Vissac http://www.omega-blue.net et Juliette Mezenc http://juliette.mezenc.over-blog.com/
Michel Brosseau
http://www.xn--chatperch-p1a2i.net/ et Arnaud Maïsetti http://www.arnaudmaisetti.net/spip/
Florence Noël
http://pantarei.hautetfort.com/ et Brigitte Célérier http://brigetoun.blogspot.com
François Bon
http://www.tierslivre.net/ et oeuvres ouvertes http://www.oeuvresouvertes.net
Michèle Dujardin http://abadon.fr et Olivier Guéry http://soubresauts.net/drupal/

 

Commentaires

Brigitte, on vous suit dans les méandres de votre ville et de votre mélancolie, et pourtant avec grand bonheur.

Écrit par : Enfantissages | 02/04/2010

une belle (vraiment, elle) promenade champêtre de Florence sur "Paumée"

Écrit par : brigetoun ou Brigitte Célérier | 02/04/2010

On avance avec Brigitte entre les murs dorés, chargés de vie.

Écrit par : kouki | 02/04/2010

On se demande souvent à quoi pense les personnes qui se baladent dans les rues et en tant qu'avignonaise, j'en ai un témoignage fort de fragilité, bien littéraire, et ma foi, très agréable où tout à coup Avignon semble respirer un air frais à la limite d'un air champêtre !!! Brigetoun, des poumons et une voie d'Avignon pour nous donner envie de s'y balader encore plus !

Écrit par : Mathilde Primavera | 02/04/2010

c'est vraiment le grand déplacement aujourd'hui. Tout le monde se balade, même les textes, car pour l'instant tout ce que je lis parle d'exploration, de territoires.
Merci pour ce cheminement , beau parce qu'incertain

Écrit par : petite racine | 02/04/2010

ah bienvenue à tous! je commence seulement ma journée d'exploration, je vois que ca papote bien ici, continuez...vais voir les autres blogs...

Écrit par : florence Noël | 02/04/2010

bon julliette, je ne sais pas comment commenter ton texte sur Marge, alors, te dire ici que j'aime cette installation dans l'attente, les mots qui sondent l'horizon...

Écrit par : florence Noël | 02/04/2010

belle promenade métaphysique... On vous suit avec grand plaisir, Brigitte !

Écrit par : Marianne | 02/04/2010

Moi qui connait la ville, bien moins que Brigitte, il me semble la redécouvrir à chaque pas.

Écrit par : arf | 02/04/2010

tout de même pas au niveau

Écrit par : brigetoun ou Brigitte Célérier | 02/04/2010

Les commentaires sont fermés.