Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2009

Le surgissement du rêve

tes paupières
deux pétales
aux nervures bleues fines
dedans
la sève à rêve
un océan en ses canaux
se promène

je m’étonne de la transparence
opaque pourtant pour
tes pupilles
cœurs d’amandes fendues
au réveil


*

 Surgissement du rêve



mon amour a l’immobilité
de ton sommeil
quand je compte sur mon souffle
combien de remous
traversent ta poitrine
si menus signes de vie

tes paupières froncent tout
un delta de rivières
des felouques couchent leurs voiles

l’angoisse s’y noie
celle d’une mort figée
dans ton soupir

21:35 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bébé, sommeil, poésie littérature, yeux |  del.icio.us | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

beau chant d'amour à cette porcelaine si fine que sont les paupières de l'enfant...

Écrit par : colette | 01/08/2009

C'est tout à fait cela, cet amour maternel si attentif, si proche, cette veille du sommeil et de la vie de son enfant! C'est beau et émouvant!

Écrit par : christiane | 02/08/2009

Les commentaires sont fermés.