Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2009

Si l'herbe

bientôt - soon

si l’herbe a quelque chose encore
a dire et quelle est la plante
qui croîtra le mieux
de mes pieds
- ils y cherchent une consolation-
ou de ces fines langues de poussières
vertes au printemps ?

si l’herbe a mastiqué mon pas
et rendu son rebond à ma danse
s’est ployée pour mieux redresser sa brisure
par avril et mai
lustré sa courbe d’interne sève
quand je piétinais sous la pluie,

si l’herbe enfin est morte sous les feuilles
jaunie presqu’oublié puis revenue
qui croîtra le mieux, oui de mes pieds
ou d’elle,
si je n’écoute pas la lumière
sculpter en elle l’espérance
d’un simple reflet ?

09:41 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : herbe, pied, poésie, lumière, croître |  del.icio.us | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

1er com envolé
je bisse

oui, grandir en écoutant les paroles et en cueillant les cadeaux de l'infime

très beau texte

Écrit par : colette | 18/03/2009

Merci de ta persévérance Colette :-)
Oui , l'infime qui se situe entre l'infirme et l'infini...

Écrit par : flo | 18/03/2009

Les commentaires sont fermés.