Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2006

Florilèges de femmes

Aujourd'hui, une petite envie de vous offrir un bouquet de femmes de chez moi. Qui sent bon mes territoires d'âme. Qui disent les vers émerveillant de simple beau de femmes poétesses. En Belgique et Luxembourg.

Clepsydre

-----


Anniversaire

Plus tu avances dans le temps,
plus le temps me ramène
aux huits lunes bénies
d'avant ta naissance,
quand je te portais,
petite anémone de mer
toujours mouvante
dans le flot de mon amour
et le mystère de mon ventre

Renée Brock (1912 - 1980)

---

Ma mère chevauche les forêts


Ma mère chevauche les forêts
elle imite
le cri du hibou
elle s'habille de feuilles
et de plumes

Lorsqu'elle passe
devant ma fenêtre
le paysage chavire

Anise Koltz (1928)

---

Des pierres lancées
contre moi
j'ai construit les murs
de ma maison


Anise Koltz (1928)

----

Un soir

Un soir, à bout de parenthèses, elle glissera son corps dans l'humus et l'encens.
patiente, elle attendra que le ciel se retire
laissant, hormis la mémoire des hommes
un avant-goût d'éternité

Virginia Dafos (1963)
------

Elle franchit

Elle franchit des sommets escarpés pour entrevoir l'autre face du jour, celle qui se tait et se dérobe

Mais la nuit sait attendre.

Alors, elle se donne à l'hiver comme on épouse l'oubli.
Sans bruit. Et sans escorte.

Virginia Dafos (1963)
---

Nous n'étions qu'un, mon petit homme,
souviens-toi, petit bulbe avant que d'âtre lis,
Nous n'étions qu'un qui pesait lourd sur mes souliers,
Chaleur de deux pigeons sous mes chiffons informes.
Les troupeaux des moutons rasés donnaient au pré
Une rose humide d'enfants nouveau-né.

Et nous allions, nous allions comme
deux aveugles tirés par le chien de l'amour.

Renée Brock (1912 - 1980)

---


Tentation

En dépit des oiseaux
je me surprends
à remuer des arbres dans la nuit

je déplace des forêts
j'échange des feuillages

il me pousse soudain
des branches bleues
et de s fleurs hors de la tête
je m'éveille une pomme aux lèvres
l'aube a tenté sa chance,
je parle et Dieu sourit


Anne Berger (1951)

---

Qui allume les flûtes
Par quelle porte vient la nuit?
Les blasons se délient
qui étaient de jour

Ô mon amour dans l'air et dans l'eau
la pluie a des pattes d'oiseau
de guerre lente
et de ciel fatigué

on n'écrit plus d'histoire
on ne fait plus de pain
Mais qui allume les flûtes
en partant dans la nuit?

José Hensch
----
S'avança un enfant

S'avança un enfant
dans la blessure de l'aube
s'avança un enfant
au visage de soufre
des baisés cloués
au bord du chemin

parlez bas
son corps est une architechture de racines

parlez bas
c'ets la vie qui coule
les fleurs qui chantent les cicatrices

à qui prier
les veines décousues
le territoire vagabond de sa peau

Geneviève D'Hoop (1945)

----

Petit enfant venu du vide
tu creusais des lits dans le sable
pour y coucher la mer.
Tu noyais la phrase des coquillages
Tu traçais dans le bleu
la joie des hirondelles.

Tu déposais ta joue sur mes lézardes
et je m'émiettais au bord de ton regard.
Tu m'épelais le lieu scintillant de la
Tristesse

Tu regardais la lampe étendue dans la nuit
comme un drap d'allégresse.
Plus un soleil ne t'habitait.
La lune était gravide
tu la mettais au monde...


Mimy Kinet (1948 -1996)

--


Ce vide qui t'affole, ne le crains pas:
ce n'est que toi
qui traverse un oiseau


Mimy Kinet(1948 -1996)


--

Au profond

Au profond du sommeil
j'ai rencontré la folle.

Elle m'a murmuré :
j'ai farine d event
et ma cruche fendue
contient liqueur d'orties.

j'ai creusé mes deux mains
pour recevoir l'offrande.
j'ai bu dévotement
le liquide enragé.

Depuis je tourne en rond
sans soucis de vertige,
debout autour de moi
m'étaye les orties.

Anne-marie Kegels (1912-1994)

10:57 Publié dans Dis-moi ce que tu lis... | Lien permanent | Commentaires (5) |  del.icio.us | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Quel beau choix de textes et tant d'humanité et de tendresse dans ces femmes-là...
Amitiés

Écrit par : Michèle | 08/03/2006

merci Michèle de tes passages toujours attentifs :-))

C'était un choix fait en ote de lecture il ya quelques années en lisant une anthologie de la poésie féminine en Belgique francophone réalisée par Lilianne Wauters. A ce moment-là je devais être proche d'une grossesse et ça se ressent dans mon choix ;-)

Écrit par : clepsydre | 09/03/2006

bravo pour votre blog

Écrit par : laura vanel- coytte | 21/06/2006

merci laura ! j'aurai à explorer sur le votre aussi qui introduit à des poètes dont j'aime l'écriture : Cadou, Nerval...

Écrit par : Clepsydre | 21/06/2006

j'ai cherché un site français sue blake sans succès
car je l'évoque dans mon blog

Écrit par : laura | 11/07/2006

Les commentaires sont fermés.